Questions et réponses

À quel âge mon enfant peut-il/elle commencer le ballet ?

Vers l’âge de 6 ans. Avant, on parle d’éveil à la danse (3-4 ans) puis de pré-ballet (4-5 ans). Avant l’âge de 6 ans, les cours consistent généralement à apprivoiser les mouvements, la musique, la danse en groupe et l’expression corporelle. Comme parents, soyez conscients que la reconnaissance des directions (différencier la droite de la gauche, par exemple), l’équilibre et le contrôle des parties du corps sont peu développés dans la petite enfance et les années qui suivent. Cela dit, chaque enfant est unique et certains.es démontrent, dès 5 ans, des aptitudes pour le ballet.

J’ai plus de 50 ans, est-ce trop tard pour commencer le ballet ?

Les Petits Ballets accueillent des participants.es ayant plus de 60 ans, certains débutants en ballet. L’enseignement est adapté à cette clientèle. Certains mouvements, comme les grands sauts ou les pirouettes ne sont pas enseignés vu leur haut degré de difficulté et la maîtrise technique requise. Les enchainements et les chorégraphies proposés sont à la portée de tous.

Souffrir d’arthrose, d’ostéoporose, de fibromyalgie ou de diabète est-il un frein pour participer à un cours de danse, de ballet en particulier ?

Le ballet comprend plusieurs mouvements où il faut plier les genoux et solliciter les articulations des hanches et des épaules. Toutefois, il est possible de respecter ses limites, par exemple en réduisant l’amplitude de certains mouvements. Les personnes diabétiques peuvent avoir de la difficulté avec leurs pieds. Tout dépend du degré de douleur ou de fatigue ressenti, et de l’évolution de la maladie. Les exercices dans l’eau, en apesanteur, pourraient mieux convenir. Consultez un.e professionnel.le de la santé en cas de doute.

Pourquoi porter des vêtements ajustés pour le ballet ?

Le port de vêtements ajustés permet à l’enseignant.e d’évaluer la posture, l’alignement et la qualité du travail musculaire des participants. Il est important de solliciter les muscles de façon optimale. Ceci évite d’éventuelles blessures à court ou long terme. 

Faut-il s’étirer avant un cours de ballet ?

Il n’est pas nécessaire de s’étirer. Si vous le souhaitez, optez pour un étirement dynamique, soit s’étirer pendant quelques secondes (pas plus de 5). Évitez les longs étirements (25 secondes et plus), car ils réduisent la force musculaire. Certaines études suggèrent que le tonus musculaire diminue de 25% après une séance d’étirements statiques. Mieux vaut s’étirer longuement à la fin d’un cours. Avant une leçon de danse, privilégiez un échauffement cardio-vasculaire (la marche rapide par exemple) plutôt que l’étirement.

À quel moment commencer à monter sur pointes ?

Il faut maîtriser la technique du ballet classique sur demi-pointes avant de monter sur pointes. En moyenne, ceci requiert 3 ans de cours, deux fois par semaine au minimum. Chez les enfants, il est recommandé d’attendre vers l’âge de 11 ou 12 ans. Chez les adultes, cela dépend des habiletés de chacune. Avant d’investir dans l’achat de chaussons de pointes, consultez un.e professeur.e. Autre conseil : n’achetez pas une paire de pointes en ligne sur le Web. Il existe plusieurs modèles selon les types de pieds. Privilégiez une boutique spécialisée où un personnel expérimenté vous conseillera.

J’ai toujours manqué d’équilibre, de coordination et de mémoire pour les mouvements : vais-je réussir à danser ?

Certaines personnes sont plus douées que d’autres pour se mouvoir harmonieusement dans l’espace en suivant la musique, comme d’autres ont la bosse des mathématiques ! Cela dit, un cours de danse est l’occasion idéale pour développer l’équilibre, la coordination, et la mémoire kinesthésique. Beaucoup d’adultes commencent à perdre ces habiletés dès la trentaine, car elles sont généralement peu sollicitées au quotidien. Or, l’équilibre et la coordination sont des habiletés transférables dans d’autres activités physiques. Quant à la mémoire kinesthésique, elle contribue au bien-être du corps et de l’esprit.

%d blogueurs aiment cette page :